Avez-vous eu déjà le sentiment de retrouver un lieu, de reconnaître des évènements, des endroits comme si vous y étiez déjà venu, comme si vous les reviviez en étant certain que ce n'était pas dans cette vie-ci ?

Avez-vous déjà compris votre capacité à  déceler l'arrière-pensée des gens,  leur intention cachée ?

Avez-vous déjà eu l'impression de n'être pas à votre place là où vous vous trouviez, de vous savoir d'ailleurs ?

Si oui, vous correspondez aux trois signes qui indiquent que vous êtes réincarné dans cette vie ! Vous avez déjà vécu d'autres vies. Vous êtes une vieille âme qui a des expériences enregistrées dans sa mémoire profonde, et ces dernières reviennent parfois en surface, dans votre conscience. Le mot "vieille" s'entend ici dans le bon sens du terme, dans le sens de gains acquis comprenant performance et plein essor.

Pour vous, une vie, c'est trop peu ! Vous voulez dire "réincarné"? ... Oui, oui, c'est bien ce que je veux dire.  Vous avez émis le souhait de revenir sur terre à nouveau. Vous avez vécu ce que l'on appelle la "réincarnation". En effet, vous montrez les trois signes qui indiquent que vous êtes réincarné.

Premièrement, vous avez le sentiment de retrouver des souvenirs si anciens qu'ils ne sont pas de cette-vie ci. Votre vie est remplie d'expériences, vous tirez les leçons des situations que vous vivez, vos expériences vous font réfléchir et évoluer. Chaque difficulté est, pour vous, une occasion de progresser ; vous acceptez de les accueillir dans votre réalité. Le perfectionnement progressif  est une caractéristique de la réincarnation dans le but d'évoluer en tant qu'âme.

 

 

Deuxièmement vous n'êtes pas facile à manipuler.

Pour vous... pas de lavage de cerveau ! Pas de conditionnement par les autres ! Vous avez une capacité naturelle à voir à travers leurs intentions réelles.

Depuis votre jeunesse, vous êtes capable d'obtenir un bon discernement sur les autres personnes, car vous avez connu dans une ou d'autres vies, les différents types de jeux psychologiques que les autres utilisent. 

 

 

 

Troisièmement, vous ne vous sentez pas vraiment chez vous. Il vous est arrivé de vous sentir véritablement étranger à votre existence.

Au moins une fois, un sentiment vous a envahi que vous n'êtes pas d'ici, que votre vie actuelle n'est pas votre destination finale. Votre vieille âme, en plein essor, a une nostalgie d'une vraie demeure dans un passé lointain ou dans un au-delà présent ou futur qu'elle a déjà connu.

 

Votre vraie demeure n'est-elle pas située dans un royaume au-delà de votre matérialité actuelle ?

 

 

 Vous allez me rétorquer : "Admettons une réincarnation. Mais je ne me souviens de rien !!!".

- Oui, vous répondrai-je, c'est fait exprès. D'abord vous souvenez-vous de quand vous aviez un an ou trois ans ? non, et pourtant cela ne vous empêche pas d'avoir existé et votre esprit d'avoir raisonné. Notre ignorance n'empêche pas aux choses d'exister, même si nous ne le savons pas ou l'avons oublié. Ensuite, imaginez que vous ayez vécu des choses atroces dans votre vie précédente, inutile de vous en souvenir pour en souffrir encore. Le nouveau départ dans une nouvelle vie se fait sur de nouvelles bases saines, la mémoire désencombrée, car nous pouvons ainsi faire des choix en toute liberté.

LA  REINCARNATION, C'EST JUSTE UNE ÂME QUI S'INCARNE DANS UN NOUVEAU CORPS DANS LE BUT D'EVOLUER.

Par exemple une mort violente ou prématurée donne envie à l'âme, qui a continué d'exister dans l'au-delà après le décès, de se réincarner assez vite afin de continuer à apprendre ou afin de continuer une mission pour laquelle elle était venue mais qu'elle n'a pas eu le temps de réaliser véritablement. L'âme se réincarne dans un nouveau bébé, dans un milieu propice pour réaliser ce qu'elle se doit de réaliser.

Selon le Dictionnaire, la réincarnation est "le processus de survivance après la mort en vertu duquel l'âme, séparée du corps au moment de la mort, est censée pouvoir prendre un autre corps humain, traversant ainsi plusieurs existences successives. La réincarnation est déclarée possible par diverses religions du monde dont celles de l'Inde, l'indouisme, le jaïnisme, le sikhisme, et le bouddhisme. La croyance en ce phénomène repose sur la doctrine du karma, commune à ces religions".

Les religions tribales africaines ou indiennes (indiens d'Amérique du Nord), auxquels s'ajoutent différents groupes spiritualistes comme les théosophes, ou la doctrine spirite d'Allan Kardec, ou plein d'autres encore très actifs de nos jours (dont je n'ai pas à faire la publicité), sont fondées sur la croyance en la réincarnation. C'est sans doute Allan Kardec, (pédagogue lyonnais 1804-1869) fondateur du spiritisme et auteur du Livre des Esprits en 1857 qui inventa ce terme. Dans ce livre, il explique que l'esprit peut progresser par des réincarnations successives dans des corps, réincarnations imposées "aux uns comme expiation et aux autres comme mission"

A l'origine de l'Islam, le Coran est un message verbal. Le mot Qurân veut dire "appeler". Le Coran est donc un appel, un cri. Sa parole n'a été transcrite sur parchemin qu'après la mort du prophète Mahomet. Le Coran se réfère à la voix d'un homme qui appelle au grand rassemblement des vivants et des morts. A l'origine donc,  les musulmans sont donc convaincus de la survie après la mort et de l'existence des âmes dans l'au-delà.

La Bible montre des signes dans certains de ses versets, même si le mot précis n'apparait pas, que les juifs ainsi que les premiers chrétiens croyaient en la réincarnation. Seulement, lors de divers conciles catholiques romains en 325, en 553 après J.C. notamment, des coupures sombres ont été réalisées par les évêques et les patriarcats catholiques pour cacher cette réalité trop libératrice selon eux, avant même la confection de la Bible telle que nous la connaissons. [Voir éventuellement  Matthieu  11, 13-14  ; Matthieu 16, 13-14 ; Matthieu 17, 10 ; Marc 8, 27 ; Marc 9, 11-13 ; Luc 1, 17 ; Luc 5,36 ; Jean 9, 1 ; Jean 17, 5 notamment]

     Certains textes supposent que l'âme peut reprendre un corps animal et végétal, c'est la métempsychose.

Je pense que ce n'est pas possible car les âmes ne régressent pas, elles ne font que progresser. Il n'y a pas de retour en arrière. Si nous apprenons et nous nous instruisons lors de chaque incarnation, nos personnages ne peuvent que devenir plus élaborés et complexes.

 

Les lois de la destinée et du Karma gouvernent le processus de la réincarnation. Cette loi de nécessité dirige tout  le créé et c'est pourquoi elle est, on pourrait dire, impitoyable (pour mieux comprendre veuillez approfondir la loi de cause à effet, qui perdure au-delà d'une seule vie).

La mort n'est plus la cessation de vie, mais le prélude à un temps-bilan qui conduit à choisir le contexte d'une nouvelle naissance d'une durée plus ou moins longue selon nos buts terrestres.

 
Trouver le Bonheur